Couleurs et Génétique

 

Article publié dans le magazine Minizoo

chichi20court

Il existe de nombreuses couleurs chez les chinchillas, la plus connue est le gris appelée aussi « standard », c’est également la couleur du chinchilla sauvage de la cordillère des Andes. On trouve aussi du beige, du blanc, du violet, du saphir, du noir et du marron. Ces couleurs sont appelées « mutations » ou « chinchillas mutants » car elles ont été obtenu grâce à la sélection génétique, à la base par des chinchillas gris ou bien par naissance spontanée. La mutation est une modification de la structure des chromosomes qui est à l’origine d’une modification héréditaire du phénotype, la modification n’est pas systématiquement visible. Les éleveurs de fourrure sont à l’origine de ces mutations, elles constituent le point de départ d’une nouvelle variété de couleur ou autre (nous verrons plus tard les nouvelles mutations comme les chinchillas angoras ou rex). Pour mieux distinguer toutes ces couleurs et ses variantes voici les notions basiques de génétique. Il est très facile de s’y perdre si l’on ne procède pas rigoureusement à un petit inventaire des termes les plus couramment utilisés. Vous avez sûrement déjà entendu parlé de chinchilla beige « hétérozygote » ou « homozygote », de gène « récessif », « dominant » ou « codominant » ou « cumulatif » ? Ces termes paraissent compliqués au premier abord, mais avec quelques explications claires, vous constaterez qu’en réalité c’est plus simple.

Commençons par expliquer ce qu’est un « gène » : le gène est un segment codant l’information génétique d’un individu et transmise à sa descendance par la reproduction, c’est la transmission ou l’hérédité de caractères particuliers. Dans notre cas, nous parlerons d’une caractéristique physique (ou phénotype) : la couleur de la robe du chinchilla. 

Un allèle est une version possible d’un gène, chaque gène est représenté par deux allèles : un transmis par chaque parent. Ainsi on obtient 2 cas de figure, si les deux allèles sont identiques on parle de chinchilla homozygote pour ce gène, si les deux allèles sont différents on parle de chinchilla hétérozygote pour ce gène. Dans le cas d’un gène hétérozygote, deux possibilités sont envisagées quant à l’expression du gène, si les deux allèles s’expriment en même temps on parle de gène codominant ; si seulement un des deux gène s’exprime on parle de gène dominant et l’autre ne s’exprimant pas est récessif. Tous ces termes sont appliqués ici à la couleur des chinchillas. Prenons l’exemple d’un couple de chinchillas tous deux violets. Le violet est une couleur récessive, c’est à dire que pour obtenir un bébé violet il faut que soit les deux parents soient violets ou que les deux parents soient porteurs de cette couleur (comme un beige ou un gris porteur de la couleur violet, il sera porteur uniquement si l’un de deux parents est violet). Dans le cas de deux parents violets, les bébés seront obligatoirement violets, donc homozygotes pour le gène de la couleur violet. Dans le cas d’un parent violet et l’autre beige, les bébés seront soit beiges hétérozygotes (puisqu’ils seront porteurs violet, donc deux allèles différents pour la couleur) soit gris (porteurs violet). Les trois allèles dominants sont le blanc, le beige et le black velvet ; les trois allèles récessifs sont le violet, le saphir et l’ebony. Avec le gris, on a donc sept allèles en tout (couleurs dites « de base ») et grâce à ces sept allèles on obtient  une palette de couleur très variée plus d’une centaine de variétés. Nous traiteront les principales. En fonction des mutations, on distingue aussi des variation sur le poil, on a ainsi une partie nommée « sous-couleur » qui est la base du poil, puis une « bande » d’une autre couleur et le poil se termine par « le voile » généralement d’une autre couleur.

 chinchilla

Ci-dessous un tableau simplifié donnant les lettres correspondant aux gènes des couleurs (et au pelage) du chinchilla. En génétique, les lettres majuscules correspondent aux gène dominants et les minuscules aux gènes récessifs.

Parlons tout d’abord de la couleur la plus courante chez le chinchilla, appelée gris ou standard. C’est également la couleur du chinchilla à l’état sauvage, cette couleur lui sert en réalité de camouflage dans les rochers de la Cordillère des Andes, il peut ainsi échapper à ses prédateurs. Ce qui explique, que si, par le hasard de la génétique, un individu naît avec une autre couleur, ses chances de survie sont minces, car il serait repéré par ses prédateurs, la sélection naturelle a donc fait en sorte, que toute autre couleur ne se développe pas à l’état sauvage. Les chinchillas gris domestiques ont des nuances différentes allant du gris clair au gris foncé, on fait la distinction suivante : standard clair, standard moyen et standard foncé (le dos est pratiquement noir) les yeux sont noirs, le dos et les oreilles sont grises, le ventre est blanc, la sous-couleur est grise (plus ou moins foncée), la bande blanche et le voile gris (plus ou moins foncé). L’allèle standard est symbolisée par les lettres SS xx.

  

V

Gène de la répartition de la couleur d’un Velvet
B Gène pour la couleur beige
b Gène pour la couleur des beiges récessifs
E Gène pour l’ebony ou pour la répartition de la couleur d’un ebony
v Gène récessif pour la couleur Violet
dv Gène récessif pour la couleur Deutsch Violet
s Gène récessif pour la couleur Saphir
bd Gène récessif pour la couleur Blue Diamond
c Gène récessif pour le Charcoal ou pour la répartition de la couleur d’un charcoal
TOV Touch of Velvet, identique à la lettre V
a Gène pour le poil angora
l Gène récessif de la structure du poil bouclé

Le Standard

Parlons tout d’abord de la  couleur la plus courante chez le chinchilla, appelée gris ou standard.
C’est également la couleur du chinchilla à l’état sauvage, cette couleur  lui sert en réalité de camouflage dans les rochers de la Cordillère des  Andes, il peut ainsi échapper à ses prédateurs. Ce qui explique, que si,  par le hasard de la génétique, un individu naît avec une autre couleur,  ses chances de survie sont minces, car il serait repéré par ses  prédateurs, la sélection naturelle a donc fait en sorte, que toute autre  couleur ne se développe pas à l’état sauvage. Les chinchillas gris  domestiques ont des nuances différentes allant du gris clair au gris  foncé, on fait la distinction suivante : standard clair, standard moyen  et standard foncé (le dos est pratiquement noir) les yeux sont noirs, le  dos et les oreilles sont grises, le ventre est blanc, la sous-couleur est grise (plus ou moins foncée), la bande blanche et le voile gris (plus ou moins foncé). L’allèle standard est symbolisée par les lettres SS xx.

12.02.21 (16)

Golina, cliquez pour + de photos

Les mutations à dominante blanche  

Le White Wilson :

cette mutation est la première observée chez un éleveur aux Etats-Unis, Blythe Wilson, le 21 Avril 1955, il s’agissait d’un mâle nommé Whitie. Le poil est entièrement blanc, les oreilles sont grises et les yeux noirs. La queue doit être blanche, mais certain wilson ont la base de la queue grise dans ce cas il ne s’agit pas d’un white wilson mais d’un white mosaïque ou un argenté. Un white wilson, avec un pelage parfaitement blanc est très rare.  Il faut être particulièrement vigilent avec toutes les mutations à dominante blanche et velvet, car lorsqu’on accouple deux mutations à dominante blanche, les bébés ne seront pas viables (problèmes de développement des fœtus ou mort après la naissance, voir mort de la mère), on parle de facteur létal (forme mutante d’un gène, fatal à l’état homozygote). Le white wilson ou toute autre mutation à dominante blanche n’existe donc pas à l’état homozygote, le wilson est une mutation dominante et symbolisée par les lettres WS xx.

chinchilla-wilson-weiss-chinchilla-lexikon

Le white mosaïque :

cette mutation ressemble au white wilson mais un chinchilla white mosaïque n’est pas d’un blanc uniforme, il a des taches plus ou moins grandes de couleur grise sur le corps et la queue n’est pas entièrement blanche. Les oreilles sont grises, les yeux sont noirs, le ventre est blanc ainsi que le reste du pelage. Cette mutation est également concernée par le facteur létal. À la place des taches grises, on peut avoir des chinchillas à taches violettes, ou saphir, on parle alors de white violet (Wvv xx) ou de white saphir (Wss xx) (dans ce cas la couleur des oreilles change aussi et est identique à celle des taches). Le terme « mosaïque » ne désigne donc pas une couleur mais une caractéristique de la couleur, c’est un « assemblage » de deux couleurs, voilà pourquoi un chinchilla mosaïque peut être saphir, violet, beige, pastel ou noir, il existe aussi des mosaïques avec 3 couleurs, très rares, appelés tricolores (comme un chinchilla beige noir blanc, pastel noir blanc, violet noir blanc etc.)

 darling (5)

Darling Sweet Dreams, cliquez

whitemosaic1  

White Mosaïque Bont

whitemosaicsilver5

White Mosaïque Silver

L’argenté :

également appelé Silver ou Wilson argenté, son pelage est uniformément blanc argenté, c’est à dire que le sous-poil est blanc et le dessus du pelage paraît charbonneux car le voile est de couleur grise.  Les yeux sont noirs et les oreilles grises. Les lettres sont WSS xx ou WSS Vx. Cette mutation est concernée par le facteur létal.

 whitemosaic1

Le pink white :

également appelé Starlight, il existe des pink white hétérozygote, dans ce cas le dos, le ventre, la queue, les flancs et le sous-poil sont blancs, les oreilles sont roses et les yeux rubis. Le pink white peut présenter quelques taches beiges ou marron (dans ce cas on précise pink white foncé). Il existe aussi des pink white violet (WB vv xx) que l’on obtient en accouplant un beige violet avec un white violet, le pelage est blanc avec des reflets ou des taches violettes (poils de garde ou voile violet), les oreilles sont rosées avec un reflet bleuté. Les lettres sont WBS xx.

pinkwhite

Sahel, pink white cliquez

Le pink white homozygote quant à lui est entièrement blanc, les oreilles roses et les yeux non pas rubis mais rosés ; la couleur des yeux est beaucoup plus claire que le pink white hétérozygote. On obtient un pink white homozygote en accouplant un pink white avec un beige homozygote. On l’appelle aussi « Almond Blossom ». Les lettres sont WBB xx ou WBS xx. Ces deux variantes de pink white sont concernées par le facteur létal.

11.06.27 (20)

Perle Sweet Dreams, cliquez

 Le white ebony :

c’est une mutation dominante, obtenue par le croisement d’un chinchilla wilson et ebony. Les flancs sont blancs, les yeux noirs et les oreilles grises. Le dos, le ventre et le sous-poil peuvent être blanc tacheté de noir plus ou moins foncé. Les pattes antérieures ont un trait noir que l’on appelle aussi « chaussettes ». Cette mutation est concernée par le facteur létal. Les lettres sont EEW EF ; ESW xF ou SSW VF.

 jumbe (18)

Jumbe Sweet Dreams cliquez

whiteebony5

White ebony très marqué

Le white tan :

le pelage blanc présente des taches plus ou moins grande de couleur brune ou inversement, le pelage brun présente des taches blanches plus ou moins grandes. Les oreilles sont rosées et les yeux sont rubis. Les lettres sont WBS EF ou WBS VF ou WBS ExF.

Romeo 12.05.30 (8)

Roméo Sweet Dreams cliquez

Quelques autres white tan plus ou moins marqués (Bont, rares!):

whitetan2

extrembeigewhitemosaic

white tan bontschokoweissmosaic

Le white velvet :

également une mutation dominante obtenue par le croisement d’un chinchilla wilson et d’un black velvet.  Le dos, le ventre, les flancs et le sous-poil sont blancs, les yeux sont noirs et les oreilles sont grises. La tête est bien grise, ce qui forme ce qu’on appelle pour les velvet un « masque » et le reste du corps est gris charbonneux. Egalement des traits gris sur les pattes antérieures, appelés « virgules ». Cette mutation est concernée par le facteur létal.

11.03.28 (8) 

Carla, cliquez

Le white LOWE :

c’est une mutation récessive très rare et récente. Le premier chinchilla récessif Lowe est apparu en 2002 chez Bob Lowe de deux parents standards, l’un de chez Monsieur Lowe et l’autre de chez Jack Humphrey de l’élevage Blue Vale Chinchillas. Ce chinchilla a les yeux rubis, mais à ne pas confondre à le goldbar qui est plus foncé que le white Lowe.

14.08.10 (53)

Blondy cliquez

Le Californien White Récessif (CRW):

également appelé White Tail. C’est un phénomène de dépigmentation de la fourrure, génétiquement récessif. Cette dépigmentation peut apparaître sur des standards, violets ou autres mutations. Le blanc ne se développant qu’avec l’âge de l’animal, il faut plusieurs années (4 à 5 ans en moyenne) pour que la dépigmentation se fasse. Selon les animaux, la dépigmentation se situe au niveau du nez et à la base des oreilles, dans des cas plus rares de la base de la queue jusqu’au bas du dos. Certains éleveurs ont même déclarés qu’après 8 ans certains devenaient totalement blancs.

CaliRecWhite-1

Les mutations à dominante beige

 

Le beige tower hétérozygote :

c’est une mutation dominante, le chinchilla est dit hétérozygote car il présente un gène beige et un gène gris. Le premier chinchilla beige est né aux Etats-Unis en 1955 chez l‘éleveur Ned Jensen en Oregon. Il a arrêté l’élevage et Nick Tower à racheté ses animaux, dont la petite femelle beige qui eu une descendance à l’origine de nos beiges actuels. Le nom « beige tower » vient donc du nom de l’éleveur qui a contribué à développer cette couleur. Le pelage est de couleur beige crème, le ventre est blanc, la sous-couleur est blanc crème, la bande blanche et le voile beige, les oreilles sont roses souvent tachetées de petits points brun, comme des taches de rousseur et les yeux sont rubis. Les nuances du beige hétérozygote vont du très clair (également appelé Pearl) au beige foncé. Les lettres sont BS xx. 

12.02.16 (115) 

Arthur Sweet Dreams cliquez

Le beige tower homozygote :

il est également appelé “blond” son aspect général est plus clair que le beige hétérozygote, le pelage est beige clair blond, la sous-couleur est blanc crème, la bande blanche ou beige clair et le voile blond, le ventre blanc, les oreilles roses et les yeux rubis, d’ailleurs la pupille est entourée d’une couronne bleue. Les lettres sont BB xx.

 12.02.26 (4)

Brooklyn cliquez

Les beiges récessifs : il existe à ce jour 3 types de beiges récessifs, ils sont très rares.

Le beige Wellman, appelé également Champagne, le premier champagne est né aux Etats-Unis en 1954 chez Otto Wellman. Le pelage est beige clair, ressemblant à un beige homozygote mais les yeux sont bruns noirs. Le pelage est beige clair, le ventre est blanc, la sous-couleur blanc crème, la bande est blanche et le voile beige clair.

wellman

Le goldbar : il est encore plus rare que le Champagne, il n’en existerait qu’une dizaine dans le monde. Le premier goldbar est né aux Etats-Unis le 5 Novembre 1995 à le ferme de June Baar’s de deux standards. C’est une très jolie mutation de part son aspect doré sur le dos et les flancs, le ventre est blanc et les yeux sont rubis, la sous-couleur est  est blanc crème, la bande blanche et le voile est doré.  Cependant, d’après les élevages américains, le goldbar serait en réalité un white lowe recessif, des mariages entre ces deux mutations récessives ont été faits et les bébés nés seraient d’apparence identiques aux white lowe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le beige Sullivan : il est apparut en 1960 dans la ferme de Lloyd Sullivan aux Etats-Unis, d’où son nom. Il ressemble beaucoup à un beige tower hétérozygote mais ses yeux sont rosés et les oreilles roses. Les lettres sont bb xx.

sullivan

 

Le beige velvet : cette mutation est obtenue en accouplant un Brown velvet avec un beige tower homozygote. Il existe trois nuances pour le beige velvet, il y a le blond velvet BB Vx : pelage crème blond, le masque et la cape sont un peu plus foncés, le ventre est blanc, les yeux rosés (cerclés de bleu), les oreilles rosées et sur les pattes antérieures des virgules de la même couleur que le masque. La sous-couleur du masque et de la cape est blanc crème, pas de bande et le voile est beige clair, la sous-couleur des flancs est blanc crème, la bande blanche et le voile beige clair blond. Le beige velvet clair : le pelage est beige clair, le ventre blanc, le masque et la cape un peu plus foncé, les yeux sont rubis et les oreilles rosées, des virgules sur les pattes antérieures. La sous-couleur du masque et de la cape est blanc crème, il n’y a pas de bande et le voile est beige clair. La sous-couleur des flancs est blanc crème, la bande blanche et le voile beige clair blond. Le beige velvet medium : pelage beige, masque et cape un peu plus foncé pour le reste c’est identique aux mutations précédentes.

14.08.10 (76)   Honey, Blond Velvet cliquez

Le beige velvet foncé ou brown velvet : le pelage est brun, le masque et la cape brun foncé, le ventre est blanc, les yeux rubis et les oreilles rosées, les flancs sont beiges. La sous-couleur du masque et de la cape est crème à beige, pas de bande, le voile est brun foncé, la sous-couleur des flancs est blanc crème, la bande blanche et le voile beige. Ces mutations sont concernées par le facteur létal. Pour le velvet medium et brown velvet les lettres sont BS Vx.

11.12.11 (104)

Tartuffe Sweet Dreams, Brown Velvet cliquez  

Le beige violet :

 il existe sous deux formes, le beige violet hétérozygote et homozygote. On obtient un beige violet hétérozygote en accouplant un chinchilla violet avec un beige porteur violet. Le pelage est beige clair avec des reflets violets (poils de garde violets). Le ventre est blanc, les yeux sont rubis mais il peuvent exceptionnellement être bleus. La sous-couleur est blanc crème et le voile est beige violet. Les lettres sont Bvv xx.

Coyote 09.02.01.4 Coyote beige-violet, cliquez

13.04.11.11.9

Toscane Sweet Dreams, Dark tan Violet

Le beige violet homozygote est obtenu en accouplant deux beiges tower homozygotes porteurs violets ou un beige tower hétérozygote porteur violet avec un beige violet. Le pelage est d’aspect plus clair que chez un beige violet hétérozygote car la sous-couleur est beige très clair et le voile violet bleuté. Les lettres sont BBvv xx.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA 

Le beige saphir : on obtient un beige saphir en accouplant soit un saphir avec un beige tower porteur saphir ou bien deux beiges tower porteurs saphir. Le pelage est beige clair avec des reflets bleutés, le ventre est blanc, les yeux rosés avec souvent une ou plusieurs taches noires, le voile est beige aux reflets bleutés. Les lettres sont ssB xx.

 14.03.07 (29)

Indigo Sweet Dreams cliquez

beigesaphirvelvet

Beige-Saphir Velvet ( ssB Vx)

Le pastel : il en existe plusieurs nuances. On obtient un pastel en croisant un beige hétérozygote ou homozygote avec un ebony.

L’extra dark tan, ou « chocolat » a un pelage uniformément chocolat, donc brun foncé, les yeux rubis, les oreilles rosées brunes, la sous-couleur est brune et le voile brun foncé. Cette mutation est actuellement assez difficile à trouver. Il faut savoir que les bébés extra dark tan et dark tan changent de couleur au fur et à mesure de leur croissance, passant de nuances plus claires à plus foncés, il est donc extrêmement difficile de déterminer avant l’âge de 8 mois, si un chinchilla est extra dark tan ou dark tan. Les lettres sont EB EE ou EB Ex. 

Kiwi 08.12.28.1

Kiwi cliquez

Le dark tan : le pelage est d’aspect brun sur tout le corps, plus clair que le chocolat,  les yeux sont rubis, les oreilles rosées, la sous-couleur est brun clair à beige, le voile est brun foncé. Les lettres sont EB Ex.

12.06.05 (45)

Zara Sweet Dreams cliquez

Le medium tan : le pelage est de couleur gris brun à beige foncé, le ventre et les flancs un peu plus clairs, les yeux rubis, les oreilles rosées. La sous-couleur est brun clair à beige et le voile brun foncé. Les lettres sont EB Ex ou EB EE ou SB EE ou SB Ex.

12.06.05 (47)

Lemon Sweet Dreams cliquez

Le light tan : également nommé beige ebony, le pelage est uniforme et il est gris brun clair,  les yeux rubis, les oreilles rosées, la sous-couleur est beige à crème, le voile est beige. Le light ressemble donc à un beige tower hétérozygote mais le ventre est beige et non pas blanc. Les lettres sont EB EE ou EB Ex ou SB EE ou SB Ex.

09.07.05 (3)

Tartine Sweet Dreams cliquez

De même, il existe le blond ebony, c’est à dire un chinchilla beige homozygote, mais le ventre est de la même couleur que le reste du corps, il est donc blond ebony, le pelage est blond, les oreilles rosées ainsi que les yeux (une couronne bleue entoure la pupille), la sous-couleur est blanc à crème, pas de bande et le voile est blond. Les lettres sont BB EE ou BB Ex.

11.12.11 (112)

Dubaï Sweet Dreams, Dark Tan Homozygote cliquez

Les mutations à dominante noire

 

L’ebony:

C’est également une mutation apparue aux Etats-Unis, au Texas. C’est une mutation dominante . Lorsqu’en France, on parle « d’ebony » en entend par là un ebony à dominance noire, le terme « ebony » vient du mot « ébène » un bois précieux très noir, on parle aussi d’ebony pour d’autres mutations, violet ebony par exemple, cela signifie que le chinchilla est violet sur tout le corps, même le ventre, contrairement à un violet « classique » (le ventre est blanc).  Il existe 4 nuances d’ebony “noir” et la particularité de ce gène c’est qu’il est « cumulatif » c’est à dire qu’en accouplant des ebonys entre eux, les bébés sont de plus en noirs jusqu’à devenir extra dark.

Le light ebony, appelé également ferro, le pelage est gris, la tête et le dos d’un gris noir, la sous-couleur est gris foncé la bande est blanche et le voile est gris noirs, le ventre et les flancs sont gris clair et les yeux sont noirs. Les lettres sont : ES Ex ou EE xx ou ES Ex.

lightebonyferro

Le medium ebony: le pelage est gris foncé, la tête et le dos sont noirs, le ventre et les flancs sont gris foncé et la sous-couleur de l’ensemble est gris foncé, la bande blanche (uniquement sur les flancs) et le voile noire, les oreilles sont grises et les yeux noirs. Les lettres sont ES Ex ou  EE xx.

crackers (2)

Crackers Sweet Dreams cliquez

Le dark ebony : il est quasiment noir, seuls subsistent de petites zones gris foncé notamment sous les joues et sur les flancs, pour le reste la description est identique au medium. Les lettres sont ES Ex ou  EE xx. 

Pepito 10.04.22

Pepito cliquez

L’extra dark ebony :  Lorsqu’on parle d’ebony extra dark on entend par là un chinchilla entièrement noir brillant, à l’état homozygote, mais il existe aussi des extra dark hétérozygotes, les éleveurs sont partagés quant à l’état hétérozygote d’un extra dark. Il y a une petite différence afin de différencier l’un de l’autre, pour un œil averti un homozygote est d’un noir plus intense et très brillant. alors que l’hétérozygote est « moins noir intense » et plus terne. La reproduction permet de le dire également, en effet, si on accouple un ebony avec un standard et qu’on obtient des bébés noirs, c’est qu’il s’agit d’un ebony homozygote, si les bébés sont pour 50% gris et pour 50% noirs, il s’agit d’un ebony hétérozygote. Dans les deux cas, un extra dark à les mêmes caractéristiques physiques, le pelage est entièrement noir brillant (donc également le ventre, les flancs et la queue), les yeux sont noirs, les oreilles de gris foncé à noir, la sous-couleur est gris foncé et le voile est noir, il n’y a pas de bande. Cette mutation est assez difficile à trouver actuellement. Les lettres sont EE EE ou ES EE ou ES Ex.

Chopin 11.09.27 (16)    12.11.20 (2)

Chopin Sweet Dreams, hétéro            Shadow, homozygote

 

Le black velvet :

mutation très populaire, elle n’existe qu’à l’état hétérozygote en raison du facteur létal. En 1961, aux Etats-Unis, chez l’éleveur Robert Gunning est apparu un chinchilla standard dont la tête était entièrement noire, il l’accoupla avec des standards très foncés et réussit à fixer cette couleur au bout de plusieurs générations. La tête et le dos sont d’un noir brillant formant un masque et une cape, la sous-couleur de cette partie est gris foncé et le voile noir, le ventre est blanc, les flancs ont une sous-couleur grise, une bande blanche et un voile gris à noir. Une couronne claire entoure les oreilles gris foncé, les yeux sont noirs et les virgules sur les pattes antérieures sont noires. Les lettres sont SS Vx.

09.10.26 (4)

Kiss Me cliquez 

L’ ebony velvet :  cette mutation est obtenue en accouplant un ebony avec un black velvet. Le pelage est gris foncé, le ventre est gris, le masque et la cape sont noirs, la sous-couleur de cette partie est gris foncé et le voile noir, les yeux sont noirs et les oreilles entourées d’une couronne claire sont grises, virgules noires sur les pattes antérieures. La sous-couleur des flancs est grise, la bande blanche et le voile gris à noir. Les lettres sont ES EV ou EE EV.

 ebonyvelvet1

Le charcoal : l

e nom vient de l’anglais, il signifie « charbon de bois » car la couleur la plus répandue du charcoal est noire grise. Cette mutation est apparue dans les années 1956 en Californie. En 1964 est apparu un charcoal brun aux poils bouclés mais celui-ci s’est avéré être un mauvais reproducteur. C’est une mutation récessive, très rare en France, cette mutation a été abandonnée au profit de l’ebony. La principale différence est que l’ebony a un poil brillant et le charcoal un poil mat. En Angleterre cette mutation est beaucoup plus répandue. De la même manière que l’ebony, il existe des charcoal noirs et pastels avec les nuances évoquées précédemment. La description des charcoal noirs : pelage est entièrement gris foncé anthracite, il n’y a donc pas de motif agouti comme pour les autres couleurs, c’est à dire qu’il n’y a pas de différence entre la sous-couleur, la bande et le voile. Les yeux sont noirs et les oreilles grises.  Les lettres sont cc cc.

charcoal

  

Les mutations à dominante bleutée

 

Le violet :

connu sous le nom d’afro-violet ou violet Sullivan car cette couleur a été découverte en 1974 chez un éleveur en Afrique, celui-ci arrêtant l’élevage, il a proposé à Monsieur Sullivan, éleveur aux Etats-Unis de racheter son élevage. C’est donc Monsieur Sullivan qui a travaillé cette couleur. C’est une mutation récessive, c’est à dire qu’il faut deux parents porteurs violet ou bien deux parents violets pour obtenir des bébés de cette couleur. Il existe trois nuances chez le violet : le violet clair, moyen et foncé. Le pelage est uniformément gris violet et le ventre blanc. Les yeux noirs et les oreilles violettes. La sous-couleur est violet gris, la bande blanche et le voile est violet bleu. La différence entre les nuances est que la sous-couleur et le voile sont plus ou moins foncés en fonction de la nuance.  Les lettres sont vv xx.

Neptune (2)

Neptune Sweet Dreams cliquez

Le violet velvet est une très jolie mutation, le pelage est gris bleu avec des reflets violets, le masque et la cape sont plus foncés, le ventre est blanc, les yeux noirs et les oreilles grises violet. Les virgules sur les pattes antérieures sont de la même couleur que le masque et la cape, une couronne plus claire autour des oreilles. La sous-couleur de la cape et du masque est violet bleu et le voile violet bleu foncé. La sous-couleur des flancs est grise, la bande blanche et le voile violet gris. Les lettres sont vv Vx. Mutation concernée par le facteur létal.

violevelvet001

Le violet ebony :  le pelage est uniformément violet gris. La sous-couleur est violet gris et le voile gris. On l’appelle aussi « solide violet ». Les lettres sont vv Ex.

fedo

Fédora cliquez

Voici un white violet Bont (très rare de part ce marquage « taches »):

whiteviolet

Un white violet silver:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il existe aussi le Deutsch violet :

son pelage est nettement plus foncé que le violet, mais il arrive qu’on le confonde avec un violet de nuance foncée. Chez le Deutsch violet, la couleur est violet bleu foncé, le ventre est blanc, les yeux noirs et les oreilles violet. La sous-couleur est violet gris bleu, la bande blanche et le voile violet bleu gris. Les lettres sont dv dv xx. 

Sans titre 7

Ozone cliquez

Le Deutsch violet velvet : pelage violet bleu foncé, le masque et la cape sont plus foncés, une couronne plus claire autour des oreilles, le ventre est blanc, les yeux noirs, les oreilles grises violet et une virgule sur chaque patte antérieure. La sous-couleur du masque et de la cape est violet bleu et le voile violet gris bleu foncé, pas de bande. Les flancs sont plus clairs, la sous-couleur de cette partie est gris violet, la bande blanche et le voile violet gris. Les lettres sont dv dv Vx. Mutation concernée par le facteur létal.

deuviolvelv

Le Deutsch Violet Ebony (dv dv EE) :

deutschvioletebony

Le saphir :

mutation récessive découverte en 1963 chez Merle Larsen en Indiana, Etats-Unis. Il est souvent confondu avec un chinchilla standard car le saphir a un aspect gris bleuté. On distingue également 3 nuances : le saphir clair, le moyen et le foncé. Le pelage est donc d’aspect bleu gris clair, le ventre est blanc, les yeux sont noirs, quelques fois bleus foncé, les oreilles sont rosées à gris bleu. La sous-couleur est gris clair bleuté, la bande blanche et le voile bleu gris. Les lettres sont ss xx.

Léonie 09.02.08.3

Léonie cliquez

Le saphir ebony : uniformément bleu gris sur tout le corps, les yeux sont noirs, une couronne plus claire autour des oreilles. La sous-couleur est gris clair bleu, la bande grise et le voile gris bleu. Les lettres sont ss Ex ou ss EE.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le saphir velvet : le pelage est bleu gris foncé, le masque et la cape sont plus foncés, le ventre est blanc, les yeux noirs, les oreilles sont bleu clair rosé, virgules sur les pattes antérieures de la même couleur que le masque et la cape, une couronne plus claire entoure les oreilles. La sous-couleur du masque et de la cape est gris bleu et le voile violet gris foncé. La sous-couleur des flancs est grise, la bande blanche et le voile violet gris. Les lettres sont ss Vx. Cette mutation est concernée par le facteur létal.

saphirvelvet   OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Saphir Velvet (gauche) et Saphir Ebony Velvet  (droite)

saphirwhitemosaic

saphirwhiteextrememosaic

White saphir peu coloré (gauche) et white saphir bont (rare) droite

Le Blue Diamond:

il s’agit d’une nouvelle mutation datant de 2001, apparue dans un élevage anglais (Ivan Ongley) puis introduite dans l’élevage Santiago aux Pays-Bas. Il y eu de nombreuses polémiques au sujet de la réalité génétique du blue diamond: mélange de violet saphir exclusivement pour l’autre élevage qui a développé cette mutation (Nils Sorig / Danemark) alors qu’aux Pays-Bas on prétendait que cette mutation résultait d’autres mutations récessives supplémentaires: violet, saphir, deutsch violet, beige récessif ….Il y avait donc à l’époque les « véritables blue diamond » des Pays-Bas et les faux blue diamond appelés « Viophires » du Danemark.  Il y a moins de 10 ans, un blue diamond s’achetait encore 2500€ , on comprend aisément pourquoi chacun voulu garder « la recette secrète ». Depuis lors, grâce à la reproduction et aux couleurs des bébés nés, on peut affirmer que le blue diamond est un mélange de violet et de saphir uniquement. Les différences de couleur ayant été constatées chez les deux éleveurs résultent de la nuance des parents, en travaillant avec des violets et saphirs clairs on obtient des blue diamond très clairs et lumineux, avec des violets et saphirs plus foncés on obtient des blue diamond plus foncés donc moins lumineux. La plus grande vigilance est requise quant à cette mutation, étant donné la qualité très médiocre des saphirs actuels, il faut éviter d’acheter des blue diamond de mauvaise qualité à des pseudos éleveurs ou amateurs! La survie de la mutation en dépend. En effet, vu la manne financière que représente la vente de blue diamond (à l’heure actuelle entre 350 et 500€) beaucoup se sont lancés dans sa reproduction sans tenir compte de la qualité des animaux reproducteurs, ni même de leur santé! Cette mutation est très claire et lumineuse, avec de superbes reflets bleutés à la lumière du jour, d’où sa popularité. Fourrure de couleur bleu glacé, ventre blanc, oreilles de couleur roses bleutées, yeux noirs, sous-poils bleu clair, bande blanche voile bleu clair. Les lettres sont ss vv.

13.11.10 (9)

Topaz Blue Diamond cliquez

noumea (11)

Nouméa Sweet Dreams, Beige-Diamond, en 2011 il y en existait moins de 10 en Europe!

Le blue slate :

mutation très peu connue apparue chez l’éleveur Lutz en 1960, ce nom signifie « bleu ardoise ». Un chinchilla blue slate a un masque, celui-ci est foncé sur le tête et s’éclaircit sur le dos. Le pelage est gris bleu et le masque noir bleu, le ventre est blanc, les yeux noirs, les oreilles grises, la sous-couleur est gris bleu, la bande blanche et le voile noir. Les lettres sont dvdv xx.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les mutations du pelage

 

Le royal persan ou angora :

c’est un chinchilla a poils longs, depuis 1966 l’éleveur Roy Wilson essaya de développer ce chinchilla.  C’est Tamara Tucker et Pam Biggers au Texas qui ont continué ce travail et ainsi est né le royal persan. La longueur du poil est environ trois fois plus importante (sept centimètres) que celle d’un chinchilla normal (trois centimètres). Pour le moment on trouve cette mutation uniquement aux Etats-Unis, le prix de ces chinchillas est relativement important, au-delà de 1000 euros. Le gène poil long est récessif et il en existe pour le moment essentiellement en gris standard, black velvet, ebony et en variantes de white. Tout comme pour le blue diamond, il faut être très vigilant avec cette mutation, en effet trop d’éleveurs ont vu l’appât  du gain avec cette mutation qui se vend plusieurs centaines d’euros (jusqu’à 25 000 dollars LE chinchilla sur un célèbre site américain de ventes aux enchères, voir photo de l’angora violet ci-dessous). Cette mutation n’aurait pas dû tomber entre les mains de certaines personnes car la dénaturation de toute l’espèce pourrait être la conséquence de l’introduction de cette mutation. Les angoras et porteurs angoras doivent rester entre les mains de personnes appliquant une sélection rigoureuse et des mariages avec des non porteurs dans un but autre que le travail de l’angora ne devrait en aucun cas avoir lieu. Les bébés issus de ces mariages auront une fourrure plus longue (chose que nous essayons d’enrayer depuis des années sur des chichis non angoras ou non porteurs et bien sûr c’est la grosse bête noire des juges d’exposition!) Le code génétique pour un standard poils longs est SS xx aa (toutes les photos proviennent de chinchillas.com)

Capture1  Capture5

Angoras violets 

Capture7 Capture6

Angora standard et angora beige

Capture4

Capture3

Angora Black velvet et angora ebony dark

Le rex  ou curl:

c’est un chinchilla aux poils bouclés, le gène rex existe aussi chez les lapins et les chats. C’est en 1963 qu’est apparu le premier chinchilla rex, chez l’éleveur Loyd Sakrison au Minnesota. Le premier chinchilla rex était un charcoal brun. Lorsqu’un chinchilla rex naissait chez les éleveurs, il était systématiquement évincé de l’élevage car il n’ont aucune valeur sur le marché de la fourrure. D’autres chinchillas rex étaient chez des éleveurs amateurs mais au bout de quelques mois, ces chinchillas avaient perdu leurs boucles. Aux Etats-Unis et en Suède il y avait deux chinchillas de plus de quatre ans et qui avaient encore leurs boucles. A l’heure actuelle, on trouve des chinchillas rex en Europe, essentiellement en Allemagne. Ce gène est récessif et se retrouve essentiellement sur les ebonys et leurs variantes. Les chinchillas porteurs de ce gène ont souvent des boucles au ventre et à la queue. Le code génétique pour un rex ebony est : Ex Ex ll.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rédaction : Sandra Patassi. Dernière mise à jour le 18.08.2014

 

 

 

4 réflexions sur “ Couleurs et Génétique ”

  1. J en ai un noir mais je n arrive pas vraiment a définir la robe. Er une blanche et grise. Il y aurait il possibilité d envoyer une photo pour avoir une réponse claire. Merci

Laisser un commentaire

Elevage familial responsable

Site crée par Sandra Wagner Copyright © tous droits réservés